Accueil > Les huiles essentielles > Par voie orale

VOIE ORALE

L'absorption par la bouche des huiles essentielles est sans doute la plus commode, mais c'est également la plus délicate du fait du risque de toxicité lors du dépassement des doses conseillées, ainsi que du risque de brûlure. De plus, les huiles essentielles ont souvent mauvais goût et leur ingestion n’est guère agréable.

illustration 1

On dépose habituellement 1 à 2 gouttes d'huile essentielle sur un  comprimé neutre ou du dispersant (disponibles en Pharmacie), une mie de pain, un dé ou un domino de sucre, roux de préférence, ou bien dans du miel, du sirop d’érable, voire dans un peu d’huile d’olive éventuellement citronnée.

On peut aussi les mélanger à un yaourt que l’on prendra soin de battre correctement ou à une teinture médicamenteuse (teinture-mère, macérat glycériné…).

illustration 1

La posologie moyenne est de 1 goutte pour 25 kg de poids corporel, à prendre 1 à 3 fois par jour au maximum afin de ne pas dépasser 6 à 9 gouttes par jour sauf avis médical; dans ce cas, les doses indiquées par votre médecin ou votre aromathérapeute devront être scrupuleusement respectées mais dépasseront rarement 10 gouttes par jour.

Les huiles essentielles n’étant pas solubles dans l’eau, il vaut mieux éviter de les mélanger à une boisson (tisane) car elles resteraient en surface et pourraient s’avérer dangereuses, sauf à utiliser un dispersant adapté (disponible en pharmacie).

Attention : L’usage interne des huiles essentielles doit rester prudent chez l’enfant (jamais avant 7 ans, sauf sur avis médical) et toujours à demi-dose. Les huiles essentielles riches en phénols et cétones, telles que la Menthe, la Sauge, le Thuya ou le Thym, … sont à proscrire absolument chez l’enfant. Certains déconseillent même les huiles essentielles de Menthe ou d’Eucalyptus globuleux avant 12 ans.