Accueil > La qualité

Pour garantir la qualité des huiles essentielles, un contrôle rigoureux est essentiel !
Sont notamment examinés :

  • L’origine géographique
  • L'espèce botanique : la dénomination latine permet d'éviter les confusions.
  • L'organe producteur : feuilles, fleurs, fruits, écorces...
  • Les caractéristiques physico-chimiques et organoleptiques : couleur, odeur, saveur, densité, indice de réfraction…
  • Le profil chromatographique, véritable "empreinte digitale" de l'huile essentielle permettant de connaître précisément sa composition et de vérifier sa spécificité biochimique ou chémotype. En effet, une même plante peut sécréter des essences différentes selon le pays, le climat, l'altitude ou le sol… ou encore selon la variété considérée. Le chémotype permet alors de caractériser et de distinguer les différents profils biochimiques des huiles essentielles et de garantir leur origine et leur qualité.

Ces contrôles permettent de garantir des huiles essentielles 100 % pures et naturelles
c’est-à-dire :

  • Intégrales
  • Sans mélange
  • Sans aucun additif naturel ou synthétique
  • Sans aucune modification (ni concentration, ni peroxydation, ni coloration ou décoloration...)
  • Non déterpénées. Les terpènes sont des molécules possédant des vertus thérapeutiques particulièrement intéressantes, mais que, pour des raisons ayant trait à son activité propre, l’industrie du parfum, rejette.

Ces huiles essentielles se conservent entre 2 et 5 ans, à l'abri de la lumière et de l'air (flacon teinté hermétiquement fermé). Les plus fragiles sont celles obtenues à partir des agrumes (citron, orange, mandarine…).